Corroy

 

La paroisse Saint-Lambert s'inscrit dans un village de quelques 1150 habitants, où l'on découvre quelques battisses pittoresques et des rues en pavés, signes d'un souci de conserver un style et un patrimoine, malgré les appétits de modernité de notre époque.

Il est cependant curieux de noter l'expansion d'un quartier à l'ouest du village. Depuis près de trente ans déjà, ce quartier ainsi que de nouveaux arrivants dans les rues du "vieux Corroy", sont venus faire grandir notre population, et par là même ont redonné une autre dimension à la vie paroissiale.

Qui dit Corroy-le-Château, dit évidemment "Château de Corroy", et évoque ainsi un des fleurons de notre patrimoine belge, et un des rares châteaux de plaine qui soit encore gardé en très bon état (et que l'on peut visiter de mai à septembre).

Mais son passé est aussi associé à la ferme voisine (ferme Van Eyck), et aussi à l'église paroissiale datant de la fin du 12e siècle, dédiée à Saint-Lambert. On ne connaît pas grand chose sur son histoire, elle fit partie d'abord du diocèse de Liège puis de Namur (à partir de 1561).

Son style roman et ses deux marronniers lui procurent un "cachet" très prisé des touristes et autres cérémonies de mariages.

Les chroniqueurs rapportent que St Norbert vint prêcher à Corroy en 1119 et qu'il y rétablit la paix.

Nous avons le privilège d'avoir un curé résidant dans le village, ce qui paradoxalement ne favorise pas nécessairement l'engagement des paroissiens dans la vie de la communauté.

Nous pouvons malgré tout compter sur l'engagement de bon nombre de personnes qui contribuent à rendre la paroisse dynamique.

Cela fait plus de vingt ans, par exemple, que la liturgie dominicale des enfants est une réalité à Corroy. (Il est à noter que depuis 10 ans déjà, Corroy accueille la messe de Noël des enfants du doyenné chaque 24 décembre vers 18 heures.)

L'animation "Chorale" reste également une valeur sûre.

La salle paroissiale récemment restaurée offre actuellement une belle infrastructure tant pour les besoins paroissiaux (catéchèse, réunions, le "verre du curé" aux grandes fêtes, souper paroissial, la Sainte-Cécile, …) que pour les besoins extra-paroissiaux (fêtes de particuliers, Corroy-gym, manifestations de l'a.s.b.l "Les faisans", etc.).