La paroisse Notre-Dame de Tongrinne

 

 

LE CHÂTEAU FERME

 

Des documents du XIVe siècle font déjà mention d’une maison forte au lieu-dit Tongrenelle. En 1743, Remacle Leloup, dans une de ses planches en reproduit un dessin et Galliot l’historien en donne une description en 1789, dans son, tome IV de son histoire de la province de Namur.

 

Au cours des siècles, le château-fort ne fut plus habité par les seigneurs, propriétaires de Tongrenelle. Il fut simplement occupé par des nobles ou intendants préposés à la garde du domaine. Finalement il fut abandonné et tomba en ruine.

Vers 1860, on le démolit complètement.

 

Actuellement, il ne reste plus que la ferme seigneuriale composée du corps de logis de censier, des étables, écuries et dépendances ainsi que du pavillon surmontant l’entrée. Les anciennes douves existent encore.

 

Le château se composait de deux corps de logis reliés par deux ailes, le tout disposé en carré autour d’une cour défendue par trois tours. De la ferme, on accédait au château par un pont-levis. Un autre pont-levis surmonté d’un pavillon existant encore défendait l’entrée de la ferme vers l’ouest.

 

L’ensemble était entouré d’un large fossé d’eau, très profond et très dangereux.

 

La ferme actuelle date probablement de la fin du XVIIe siècle mais elle a été remaniée et exhaussée au XVIIIe siècle; elle garde ses fenêtres à meneaux.

 

Les étables et les écuries, qui furent construites en 1635, ainsi qu’une partie inférieure de l’entrée conservent de petites fenêtres caractérisant cette époque. La partie supérieure de ce coin important a été modifiée à partir de 1743 et, bien que construite dans l’eau, elle ne présente aucune tâche d’humidité.

 

La vente du domaine de Tongrenelle, appartenant aux de Namur d’Elzée, eut lieu le 30 juin 1856 à 10 h du matin chez François Docq, aubergiste aux Quatre Bras de Tongrinne : ferme, moulin banal et ruines du château comprenait en outre 82 ha de terres et prairies. L’affiche notariale annonçait qu’il existait beaucoup de minerai de fer de première qualité dans cette belle et ancienne propriété.

 

Certains appellent ce vieux château « Le château des Eaux ».