L’église

 

LA VIEILLE CROIX

 

Zone de Texte: ICI REPOSENT LES
CORPS DE FRERE
NICOLAS WAHA QVATRE ANS ERMI-
TE A GOREVX DECE
DE LE 17 AOVST
1744 AGE DE 24
ANS ET DE FRERE
ANSELME WAHA
SON ONCLE DECEDE
LE 20 JANVIER 
1768 AGE DE 88
ANS REQVIES
CANT IN PACE
I PIRON
16 FVNDA 61
TOR
Non loin du chœur de l’église, dans l’ancien cimetière, on  remarque une croix de pierre blanche. Elle porte l’inscription ci-contre. 

 

Cette épitaphe rappelle le souvenir des ermites qui vécurent pendant plus d’un siècle au Point du Jour.

 

Autrefois, ce hameau portait le nom de « Goreux ». Un ermitage y avait été fondé par un ancêtre de la famille Piron, à la fin du XVIIème siècle. Les bâtiments de l’ermitage ont été transformés en ferme, mais la chapelle existe encore.

 

Cette chapelle est dédiée à St-Agapit, invoqué pour obtenir la guérison d’enfants.

 

On y voit un bénitier datant de 1706. Elle renfermait quelques statues en bois, actuellement mises en sécurité à la suite de nombreux vols sacrilèges commis dans les chapelles des environs.

 

Les ermites avaient comme principale mission de donner des rudiments d’instruction aux enfants du village. Les vieux de la localité disaient que leur école se trouvait primitivement à droite de l’église.

 

Un édit de l’empereur Joseph II, publié à Namur le 14 juillet 1783 supprima les ermitages, cependant le Frère Burnia obtint l’autorisation d’y rester et de continuer à tenir l’école.

 

Après la révolution française, le 4 février 1794, l’ermitage fut mis en vente par Jean Piron. Il fut adjugé, pour 650 florins, à Charles Piron à condition d’entretenir la chapelle à perpétuité.